E951 - Aspartame

Additifs : E951 - Aspartame

Fonctions : Édulcorant

L'aspartame est un édulcorant artificiel découvert en 1965. C'est un dipeptide composé de deux acides aminés naturels, l'acide L-aspartique et la L-phénylalanine, ce dernier sous forme d'ester méthylique. Sa consommation est donc déconseillée chez le personnes atteintes de phénylcétonurie. L'aspartame a un pouvoir sucrant environ 200 fois supérieur à celui du saccharose et est utilisé pour édulcorer les boissons et aliments à faible apport calorique ainsi que les médicaments. Cet additif alimentaire est utilisé dans un grand nombre de produits et autorisé dans de nombreux pays, il est référencé dans l'Union européenne par le code E951. Depuis sa première autorisation de mise sur le marché aux États-Unis par la Food and Drug Administration -FDA- en 1974, l'aspartame a fait l'objet de polémiques sur ses possibles effets nocifs sur la santé bien que les organismes de santé publique -notamment la FDA et l'EFSA- aient affirmé son innocuité dans les doses d'utilisation autorisées chez l'Homme. Des études sur le modèle animal remettraient en cause l'intérêt des édulcorants dans la lutte contre l'obésité et le diabète de type II. Chez les souris, la saccharine, la sucralose et dans une moindre mesure l'aspartame perturbent le métabolisme du sucre via une action encore mal décrite sur les bactéries intestinales. Comme les aliments riches en sucres raffinés, ces produits provoquent une rapide montée de la glycémie qui génère à son tour l'acquisition d'une résistance à l'insuline, symptôme clef du syndrome métabolique. Ce phénomène n'est toutefois pas observé chez l'humain si la consommation d'aspartame a lieu dans le cadre d'exercices physiques intenses ou chez des sujets non diabétiques/pré-diabétiques, qu'ils soient minces ou obèses. Une méta-analyse de 2015 conclut que les édulcorants, bien que ne favorisant pas le diabète de type II, la surconsommation de sucre ou le cancer, ne semblent ni favoriser la perte de poids, ni faciliter la gestion de la glycémie chez les diabétiques et ni réduire le risque de diabète de type II. - Wikipédia

Risque de sur-exposition

Evaluation de l'EFSA : Scientific Opinion on the re-evaluation of aspartame -E 951- as a food additive. (2013-12-10)

L'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA/EFSA) a déterminé qu'aucun groupe de population a plus de 5% de membres à risque de consommer plus que la dose journalière admissible de E951 - Aspartame.

Pour évaluer votre exposition à l'additif alimentaire E951 - Aspartame, vous pouvez parcourir la liste des produits qui en contiennent. Voir la liste des produits avec l'additif E951 - Aspartame ci-dessous.

Noms : Aspartame, APM, Aspartyl phenylalanine methyl ester, L-Aspartyl-L-phenylalaninemethyl ester

- Belgique

Voir les produits correspondants du monde entier